Questions courantes

Questions courantes

Suis-je hypnotisable ?


Oui, tout le monde l’est, c’est un état naturel. Chacun l’expérimente plusieurs fois par jour sans même s’en rendre compte. Pour aller dans cet état volontairement, il est bon d’être accompagné au début. Cela nécessite seulement de l’envie et de la confiance. Le temps pour passer d’un état ordinaire à un état hypnotique variera seulement en fonction de ces deux éléments. Après quelques temps, grâce à l’auto-hypnose, vous pourrez même y accéder par vous même …

Vais-je dormir ?


Non, l’état hypnotique n’est pas un état de sommeil. L’imagination est très fertile et c’est comme un grand voyage intérieur qui commence lorsque l’on débute une séance. Il est rare d’avoir envie de dormir lorsque l’on vit une telle expérience …

Vais-je faire la poule, comme lors des spectacles ?


Non, l’hypnose d’accompagnement n’a pas le même but que celle de spectacle. Pour celle-ci, il s’agit surtout de produire du divertissement éphémère, pour la personne et pour le public. L’objectif de l’hypnose d’accompagnement est de produire un changement durable. Aucun besoin d’imiter un animal pour cela …

Vais-je perdre le contrôle ?


Il se pourrait que ce soit l’inverse qui se produise … Un des objectifs que je m’impose est de vous rendre autonome le plus rapidement possible afin que vous puissiez reproduire les bienfaits d’une séance par vous même. En état d’hypnose, vous conservez une certaine conscience de ce qui se déroule et choisissez librement de poursuivre la séance à chaque instant.

Je n’y crois pas vraiment …


Il ne s’agit pas tellement d’y croire mais plutôt de s’autoriser à tenter une expérience différente. Vous pourrez observer par vous-même quels résultats vous obtenez.

L’hypnose peut-elle tout régler ?


Non, ce n’est pas de la magie ! Autant elle permet de beaux changements, autant elle est parfaitement inefficace pour réparer une fracture, gagner au loto ou faire revenir un être aimé …

J’ai peur de ne pas ressortir de l’état d’hypnose


Il est impossible de rester « bloqué » dans cet état. Comme lorsque l’on lit un livre ou que l’on est dans ses pensées, même si c’est très agréable, on en ressort obligatoirement après quelques temps.